Circuit des Perches

Circuit Historique de Découverte des Perches

Le but de la promenade de 4 km est de découvrir les particularités historiques et naturelles de la colline des Perches.

Circuit Les Perches

Circuit des Perches

La colline, altitude 420 m, est située au nord de la commune de Danjoutin et a été exploitée principalement par les agriculteurs et éleveurs Danjoutinois. Une partie boisée au nord-est de la colline faisait également partie de la forêt communale. D’après les mémoires militaires, le sommet était en friche jusqu’à sa fortification qui a commencé en 1815.
Pendant le premier siège 1813-1814, les Autrichiens ont profité de la position stratégique pour bombarder le fort de la Justice (Le journal du Siège de Belfort).

La colline des Perches d’une formation jurassique s’est formée il y a environ 2 millions années avant J.-C.
Des outils en pélite-quartz trouvés à proximité du sommet indiquent une occupation néolithique environ 4000 ans avant J.-C. Des recherches ont montré que la matière des outils venait des carrières de Plancher-les-Mines.

 Description du Circuit

Le départ du circuit se situe au croisement de la rue de la Varonne (Danjoutin) et de la piste cyclable (coté Est) entre Belfort et Danjoutin.
Le circuit est balisé, dans les deux sens, par des anneaux jaunes.
Après quelques dizaines de mètres l’impasse se transforme en chemin, vous montez en pente douce en direction du versant sud de la colline des Perches pour rejoindre, à proximité du chemin de fer Belfort-Mulhouse, le circuit de la Randonnée des Forts balisé par des rectangles jaunes et le circuit de la Variante du GR5 marqué avec des balises rouge-vert.

Ce chemin traverse une zone non cultivée ; La Pelouse du Fort des Basses Perches avec une flore et faune caractéristiques pour un terrain calcaire.
Contrairement à une prairie, une pelouse sèche est un habitat constitué d’herbe rase installée sur des sols peu profonds et soumise à des conditions de sècheresse. Elle a la particularité d’accueillir des plantes d’origine méridionale. Elle est surtout réputée pour la présence de nombreuses orchidées.

Sur le versant sud de la colline a eu lieu la dernière bataille de la guerre franco-prussienne pendant l’hiver 1870-1871, des cicatrices des travaux de tranchées faits par l’armée française sont encore visibles par contre à l’est les tranchées de l’armée prussienne sont effacées par l’exploitation agricole.

Au mois de mai il est possible d’y admirer différents espèces d’orchidées.
Les images suivantes montrent quelques variétés découvertes récemment.

Quelques espèces courants d’orchidées sur la pelouse du fort des Basses Perches

Orchis à Odeur de  Bouc Perches 13_05_2011 - 270 X 563 R80

Orchis à Odeur de Bouc Perches 13_05_2011 – 270 X 563 R80

Orchis Homme Pendu 21_05_2011 (2) 270 X 563 R80

Orchis Homme Pendu 21_05_2011 (2) 270 X 563 R80

 

L’Orchis Bouc – Himontoglossum hircinum
La fleur dégage une odeur assez forte et pas très agréable, proche de celle du bouc. La plante peut mesurer plus d’un mètre de hauteur. Lorsqu’elle n’est pas si grande on passe facilement à coté sans la voir car elle n’a pas une couleur voyante.
La plante figure sur la liste rouge des espèces menacées en France (vulnérabilité mineure : préoccupation mineure).

L’Orchis Homme Pendu – Orchis Antropophora
La jolie petite plante dont la fleur ne mesure que trois centimètres, fleurit du mois d’Avril au mois de Juin. Son nom vient de la forme de la fleur qui évoque un petit bonhomme pendu.
Cette plante figure également sur la liste rouge des espèces menacées en France.

Avant d’arriver sur le site du fort, vous pouvez prendre un chemin longeant la clôture sur une centaine de mètres pour profiter de la vue sur la commune de Danjoutin, le pays de Montbéliard et par temps clair le massif jurassien.

La colline des Perches – Site Archéologique

La colline des Perches d’une formation jurassique s’est formée environ 2000.000 ans avant J.-C. Des fossiles découvertes témoignent de cette formation.
Des objets découverts récemment comme des restes des outils néolithiques sous forme des éclats et parfois des outils en état d’origine datant de la période néolithique sont des témoins d’une occupation humaine dans un passé d’environ 4000 ans avant J.-C.

Les figures suivantes montrent une hache en bon état découverte par l’Amicale du Fort des Basses Perches en 2005.

Hache Neolithique aux Perches 400 X 349 R80

Hache Neolithique aux Perches 400 X 349 R80

La hache polie découverte dans un terrain labouré aux Perches a été fabriquée à partir des roches des carrières néolithiques.
Des observations d’une d’une équipe du CNRS faites en Nouvelle-Guinée a conduit à la découverte en 1989 de carrières néolithiques de Marbranche à Plancher-les-Mines en Haute-Saône.


.

Hache Neolithique aux Perches 400 X 141 R80

Hache Neolithique aux Perches 400 X 141 R80

La figure montre les détails de la hache polie taillée trouvée aux Perches. La hache a été taillée à partir de la roche grise à noire qui se couvre d’une platine blanchâtre à jaunâtre dans le temps. La roche noire a été baptisée aphanite.


Reprise du circuit
En reprenant le circuit balisé, vous verrez à votre droite le façade du casernement du fort des Basses Perches.

Le site du fort bénéficie également d’une vue exceptionnelle sur la citadelle de Belfort, une partie de la ceinture fortifiée et le massif vosgien grâce à un déboisement partiel réalisé par l’Amicale du Fort des Basses Perches en 2008 et 2009.
Un banc vous invitera à admirer le paysage.

Vue sur la Citadelle de Belfort et le Massif Vosgien depuis le fort des Basses Perches

Vue sur la citadelle de Belfort et le massif Vosgien

Grâce à ce déboisement le fort est également visible depuis la citadelle, la ville de Belfort et l’autoroute A36.

En continuant le circuit vous passez devant l’entrée du fort avec une panneau explicatif.
La suite du circuit suit le chemin du fort qui était également utilisé par le train stratégique alimentant les deux forts des Perches.
Après quelques centaines de mètres vous rejoignez la rue des Perches pour descendre sur Belfort en passant sous l’autoroute A36.
A l’extrémité de la rue des Perches, vous bifurquez sur la gauche et passez devant un magasin d’articles puériculture.

Monument Prussien 400 X 538 R72

Monument des Prussiens 400 X 538 R72

A proximité de l’entrée du magasin se trouve un monument élevé à l’endroit où ont été ensevelis des soldats prussiens tués aux Perches pendant la guerre Franco-Prussienne le 23 janvier 1871.

Texte gravé sur le monument :
Ici reposent les soldats prussiens tués le 23 janvier 1871.

 

Pour finir le circuit, vous empruntez ensuite l’aménagement cyclable entre Belfort et Danjoutin pour rejoindre le point de départ de l’impasse de la Varonne.

Nota :
Un deuxième site traite de la fortification de la colline des Perches, se reporter à l’adresse suivante : http://www.fortbassesperches.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s