Forêts Communales

Les Forêts Communales de 1827 jusqu’à nos jours

Nota : Cliquer pour agrandir les images.

a

Cadastre Danjoutin 1827

                                       Forêts Danjoutin – Cadastre 1827

Les forêts de Danjoutin sont séparées par la vallée de la Savoureuse et aujourd’hui également par l’autoroute A36. La forêt du Grand Bois se situe à l’ouest et la forêt du Bosmont à l’est.
La forêt du Pâquis est située entre la forêt du Bosmont et la forêt du Grand Bois au bord de la Savoureuse.
A noter la présence de quatre surfaces forestières à la Perche, des surfaces disparues aujourd’hui ou expropriées suite aux aménagements militaires.

Forêt du Bosmont Cadastre 1827

Forêt du Bosmont Cadastre 1827

                                   Forêt du Bosmont – Cadastre 1827

La forêt communale du Bosmont d’aujourd’hui comprenait la forêt du haut des Esserts et Brosse et la forêt du Trous de Loup. Les deux forêts sont séparées par la zone de pâturage, la Verpillière avec au nord le chemin allant à Vézelois aussi appelé le chemin de la Verpillière. Le chemin servait de liaison entre Danjoutin et Vézelois avant la construction de la route actuelle et le chemin de fer de Mulhouse.
L’origine du nom La Verpillière vient très probablement du nom latin VULPUS signifiant renard.
La liaison avec Meroux existait déjà en 1827, même tracé que la route départementale actuelle.

Forêt du Grand Bois Cadastre 1827

                                     Forêt du Grand Bois – Cadastre 1872

A noter la présence du chemin de Froideval transformé en route départementale.

a

a

Plan de Gestion ONF 1882

               Plan de Gestion de l’Office Nationale des Forêts datant de 1882

La forêt a été soumise au régime forestier par une décision ministérielle datant de 1850, fixant la contenance à 154 ha 97 a. Après de nombreuses distractions et quelques soumissions la contenance actuelle de la forêt est fixée à 123 ha 27 a.
Autrefois le produit des forêts était utilisé pour la fourniture des menuiseries locales et parfois pour combler un déficit du budget communal (construction de la cure, réparation d’un pont etc.) et comme moyen de chauffage pour les habitants de la commune.
La forêt du Bosmont a servi comme abris pour l’armée prussienne en décembre 1870 et pour l’organisation défensive de Belfort après la guerre franco-prussienne.

La proximité d’une agglomération importante et les conséquences de l’urbanisation des dernières années a fait perdre plus que 20 pourcent de la surface forestière !

a

Forêts - Gestion ONF

                             Plan de Situation des Forêts Communales de Danjoutin

Le plan de situation date du début d’aménagement 2001 depuis cette date la surface forestière a diminué de 2 ha 62 a.

Danjoutin adhère à l’Association des Communes Forestières COFOR90 du Territoire de Belfort et s’est engagée dans le Processus Européen des Forêts Certifiées PEFC (certification de la gestion forestère durable).

a


Vue Satellite des Forêts Communales

Cliquer sur « View Larger Map » pour agrandir la vue.

La vue aérienne montre, comme le Plan de Situation précédent, la forêt au sud-est du centre de la commune « La Brosse », et la forêt au sud-ouest du centre de la commune « Le Grand Bois ».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s